Voyages et du coronavirus (COVID-19)

Si le gouvernement de l’Île ou du Canada donne un ordre, soit par mesure législative ou par règlement, selon lequel un enseignant doit être mis en quarantaine à la maison à son retour de voyage, l’enseignant se verra accorder un congé payé. Par souci de précision, cela ne vise pas les enseignants qui décident de se mettre en quarantaine parce qu’ils ont des préoccupations ou présentent des symptômes du COVID-19. Dans ce cas, ils auraient droit à un congé de maladie.

Sous toutes réserves, si un enseignant est mis en quarantaine par un autre organisme, par exemple un gouvernement étranger, dans un autre pays ou sur un bateau de croisière, l’enseignant peut se servir de ses congés de maladie.

Si les enseignants chaperons d’un voyage autorisé par la Commission scolaire de langue française sont mis en quarantaine, ils ont droit à un congé payé.

Aujourd’hui, la Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef, a émis une note de service sur les voyages au cours de la semaine de relâche de mars en lien avec le COVID-19:

La page de renseignements sur le COVID-19 du gouvernement de l’Île est mise à jour régulièrement à mesure que l’information évolue. Il est important de consulter fréquemment le site avant de partir et une fois à destination afin de s’informer des mises à jour concernant le COVID-19 et des directions à suivre.

Links: